Un article publié par Christian et Isabelle ROCHETTE dans LE JOURNAL CATALAN

Christian et Isabelle Rochette, photographes et reporters talentueux de Corsavy, m’ont fait le plaisir de visiter mon atelier… pour y découvrir l’artiste en pleine création…

Ils ont mis tout leur coeur pour décrire en mots et en images ce moment magique d’échange amical dans un article très vivant publié dans LE JOURNAL CATALAN : CréaVerres, sculpture d’âmes en Haut-Vallespir.

Un article a aussi été publié dans l’Indépendant

Merci du fond du coeur à Christian et Isabelle qui m’ont écouté avec une grande attention et beaucoup de gentillesse.

Dans leurs reportage et article, ils ont su retraduire avec exactitude mes pensées, mes états d’âme, mon aspiration profonde…

Et maintenant, partageons !

Sylvie-au-tour

 

 

Publicités

Histoire d’un vase

Parfois, l’âme est si proche que la création peut atteindre des sommets de réalisation étonnants …  Merci la Vie !

Les derniers coups de pinceau dans la peinture humide.

Les derniers coups de pinceau dans la peinture humide.

Éliminer les bulles d'air...

Éliminer les bulles d’air…

 

Quelques modifications...

Quelques modifications…

... et tourner pour vérifier.

… et tourner pour vérifier.

Article technique : gomme à masquer

Il existe une technique un peu compliquée et très longue à appliquer mais qui donne des résultats intéressants : c’est la gomme à masquer.
Cette gomme qui se présente comme une pâte un peu visqueuse peut s’appliquer soit sur le verre blanc (mot technique pour signifier que le verre est tel quel, transparent), soit sur le verre peint. Elle s’applique directement avec le tube ou au pinceau (à laver rapidement après utilisation).

Dans l’exemple présenté, le photophore est d’abord peint en blanc et cuit une première fois. Ce fond blanc favorise la diffusion de la lumière.
Les silhouettes des oiseaux en vol sont ensuite dessinées avec la gomme à masquer puis le décor vert et bleu est peint.
Ensuite, la partie la plus délicate consiste à ôter la gomme. Le fabricant conseille de le faire tant que la peinture est humide… mais il a oublié que la peinture séchait très très vite ! Effectivement, tant que la peinture est humide, la gomme s’enlève sans arracher cette dernière -attention cependant de ne pas faire déraper les outils ou des morceaux de gomme sur la peinture fraîche !
Or, comme la peinture est généralement sèche, il est nécessaire de trouver les outils permettant de découper la peinture le long des silhouettes pour pouvoir ôter la gomme sans arracher la peinture… plusieurs essais avec des outils différents ont donné des résultats intéressants.

 1 – Découper le contour au scalpel.
 2 – soulever la gomme avec un outil en bois (cure-dents ou cure-ongles !)
 3 – parfois un outil en plastique est plus pratique.
4 – finition avec l’ongle pour lisser les bords de la partie peinte…
 5 – … et voilà le résultat une fois les oiseaux peints un à un dans des teintes chaudes variées qui contrastent avec les couleurs « froides » du fond.
   
Publié dans Aspects techniques. Étiquettes : . Leave a Comment »

Comment peindre un œuf-salière ou un oeuf-poivrier ?

 

 1 – Prendre une brochette en bois et la tailler en pointe (cette pointe va passer à travers le trou par lequel le sel sera saupoudré)
Entourer ensuite la brochette d’un morceau de scotch pour faire un bourrelet correspondant au diamètre du trou d’alimentation en sel (ou en poivre !)
L’opération peut nécessiter plusieurs essayages et ajustements…
 2 – Pour peindre la base de l’œuf sur la tournette, il est indispensable de le stabiliser sur un pot à yaourt à l’aide de morceaux de scotch repliés, face collante à l’extérieur.

(Suffisait d’y penser ! 😉 )

 

3 – Et voilà comment on s’amuse à barbouiller le cul des oeufs

(sauf vot’ respect !)





4 et 5 – Tout est dans la manipulation de la brochette

(admirez le style ! 🙂 )

6 – Pour passer l’œuf au four, il suffit de concocter un petit échafaudage avec des crochets S aux endroits où il n’y a pas de peinture (et le tour est joué !)
 

7 – Et voilà madame Salière et monsieur Poivrier

(Ah… Ah… Atchoum…! >:o )

 

Joyeux printemps, joyeuses Pâques…

 

Publié dans Aspects techniques. Étiquettes : . Leave a Comment »

Du nouveau dans l’affaire des tournettes !

Après avoir bricolé des tournettes façon McGiver, j’ai opté pour le tour de potier électrique qui permet une rotation plus régulière avec possibilité de régler la vitesse. Quel confort ! Maintenant, c’est un vrai plaisir de peindre des fonds ! Cela demande juste un peu d’entraînement ! (phot.1 et 2)

Photo 1

Photo 2

Ce modèle de tour pour table offre des emplacements très pratiques pour mettre les récipients de peinture… (photo 3)

Photo 3

Comme pour la tournette (cf. l’article « astuces : tracés géométriques sur la tournette »), le centrage des pièces est facilité par la fixation sur la plaque de tournage d’un carton blanc sur lequel sont tracés des cercles concentriques. (photo 4)

Photo 4

Photo 5

Et puis, une astuce que j’ai mis du temps à trouver mais qui convient parfaitement : une plaque souple de silicone transparent ! La surface adhésive évite que l’objet ne se déplace sous l’action de la vitesse de rotation… (photo 5)
On peut en trouver dans les boutiques spécialisées dans le matériel de la maison. Ces plaques sont proposées pour garnir les fonds des plateaux. Cela existe aussi dans le matériel médical. Cette matière reste assez coûteuse. L’avantage, c’est qu’on peut la découper à la dimension désirée et qu’elle se lave facilement : à l’eau lorsque la peinture est encore fraîche ou à l’alcool ménager quand elle a séché.

Publié dans Aspects techniques. Étiquettes : , . Leave a Comment »

Porte des 4 saisons

Voici une commande très différente de tout ce que j’ai fait jusqu’à présent : décorer les quatre vitres d’une porte en bois.

Sujet demandé : les quatre saisons.

1 - Mise en place du dessin

2 – Positionnement des vitres et putoisage* en blanc mat pour faire un fond lumineux (1ère cuisson)

3 – Passage d'un masque sur toutes les parties qui ne sont pas le ciel

4 – Putoisage du ciel en dégradé (2nd cuisson).

5 – Peinture de la mer pour l'automne et l'hiver.

6 – Etape de la mise en place des couleurs.

7 - Autre étape de la mise en place des couleurs

8 – Finition des contours avec du cerne doré.

9 – Plaques terminées (3ème cuisson).

10 - Porte en place recto

11 - Porte en place verso

Pour rire : deux vues du chantier en cours !

12 - Artiste acrobate

13 - Chantier

* putoisage : action de tapoter la couleur pour la répartir régulièrement en donnant un effet « granité »

Publié dans Aspects techniques. Étiquettes : . 1 Comment »

Coup de main : collage de billes de verre

Les petites billes de verre ajoutent un plus à la décoration des vases…

On trouve ces minuscules billes dans les magasins de décoration d’intérieur où elles sont utilisées pour remplir des vases…

J’évite de les employer sur les verres qui sont fréquemment lavés, car ce genre de décoration en relief reste fragile.

En revanche, je ne me limite pas quand il s’agit de vases ou de photophores !

01 – Il y en a de toutes les couleurs. J’utilise surtout celles qui sont dorées ou argentées. 

Bien que la pince pour bricolage soit parfaitement adaptée à la situation, son maniement reste délicat… vous m’en direz des nouvelles !!!

 

02 – Les billes ont comme avantage de faciliter le séchage des endroits où la peinture est épaisse… 

Il est indispensable de les coller lorsque la peinture est encore fraîche, ce qui exige une attention particulière pour ne pas toucher la surface humide !

En séchant, la peinture englobe leur base et la cuisson les fixe définitivement.

03 – L’indispensable étape finale : le vernis-colle. Il consolide leur fixation et protège leur surface. 

Il faut savoir que la coloration des billes est un film posé en surface et qu’il est conseillé de les vernir pour qu’elles soient protégées.

Il m’arrive aussi très souvent d’y repasser une couche de peinture dorée. De ce fait, la peinture devient plus durable mais cela a tendance à les empâter un peu.

Publié dans Aspects techniques. Étiquettes : . Leave a Comment »